Les étirements… c’est pas sorcier!

17
Avr 2018

Les fameux étirements! Pourquoi vous en conseillons-nous autant?

En premier lieu, parce qu’ils font beaucoup de bien! Puis, parce que c’est naturel chez les êtres humains: observez le réflexe qu’ont vos animaux au cours de la journée, vous remarquerez qu’ils s’étirent assez souvent. Aussi, parce que c’est important d’avoir un minimum de souplesse pour éviter les blessures quotidiennes et être en forme le plus longtemps possible! Les étirements vous aident également à relâcher votre musculature et améliorent votre mobilité articulaire et votre amplitude de mouvement.

 

Quand s’étirer?

Il y a plusieurs occasions de le faire. La première: avant un effort physique. L’étirement avant un effort physique est plus un réchauffement qu’un étirement, car il prépare votre corps pour ce qui s’en vient (game de deck hockey, vélo, course, randonnée, travail, etc.). L’étirement sera donc assez rapide ET en mouvement: moins de 30 secondes, en général. Le deuxième moment est après un effort physique ou une journée de travail. Pourquoi? Pour signifier à votre cerveau que l’effort est terminé, qu’il peut relâcher. Troisièmement, quand vous avez un problème à régler et que des étirements vous ont été conseillés. Pour terminer, la dernière occasion propice aux étirements est… à tout moment de la journée, juste parce que ça fait du bien! (Pourquoi pas?)

 

Comment s’étirer?

Quand vous effectuez un étirement, et non un échauffement, il est important de le maintenir un minimum de 30 secondes. Pourquoi? Pour aller contre les réflexes myotatiques du corps, qui sont des contractions involontaires d’un muscle qui apparaissent en réaction à son étirement. Si un étirement est trop court, il va «agresser» les muscles et n’aura pas l’effet désiré. Donc, pour gagner de la souplesse, de l’amplitude au niveau de la musculature et aller étirer les fascias, il est important de prendre le temps de bien le faire.

 

Le but, en faisant un étirement, est bien entendu de sentir un étirement, mais sans aller dans la douleur. Dès que vous sentez que la musculature s’étire, maintenez la position en prenant de bonnes respirations. À l’expiration, essayez de gagner un peu plus d’amplitude, si votre corps vous le permet, en étirant un peu plus.

 

De nos jours, il y a tellement de façons de s’étirer (tapis de yoga, ballon d’exercice, chaise, bande élastique, en s’appuyant au mur, etc.) qu’il y a certainement une façon qui vous convient. Il existe également plusieurs cours de groupe qui sont hyper intéressants! Il y a toujours moyen d’adapter un étirement à votre condition s’il y a des blessures ou d’autres restrictions. N’hésitez pas à demander à votre thérapeute de vous aider si vous avez des questions.

 

Petit truc: si vous avez l’habitude d’utiliser votre ordinateur et/ou votre téléphone pendant votre pause-repas, fermez-les et prenez sept à dix minutes de votre temps pour vous étirer et prendre de bonnes respirations. Vous en serez plus que gagnant, c’est une promesse! (Par contre, si vous pensez faire des étirements couché sur le dos, faites-les avant de manger.)

 

Écrit par Virginie Roy

ABOUT THE AUTHOR

feoby