Marche annuelle de la maison au diapason (3 mai 2015)

Cette année encore, O’Kiné Massothérapie s’est joint à la Maison Au Diapason lors de leur marche annuelle. Je crois que toute entreprise ou travailleur autonome doit redonner à la communauté. Bien souvent, un travailleur autonome ne peut donner beaucoup de son temps ou autant d’argent qu’il le voudrait à des causes ou à des fondations. Mais c’est possible de le faire et c’est encore plus vrai pour des entreprises, qu’elles soient régionales ou internationales. Aussi bien intentionné qu’un individu peut l’être, on ne peut malheureusement pas dire oui à toutes personnes ou fondations qui nous approchent, peu importe la demande. J’ai été dans l’obligation de faire des choix rapidement et ce n’est jamais facile de prendre une telle décision. En ce qui me concerne, répondre par l’affirmative est toujours plus facile qu’un refus…

J’ai déjà remis quelques chèques-cadeaux à la fondation de la Maison Au Diapason qui est une maison de soins palliatifs. J’ai toujours voulu donner plus et donner du temps mais, à cette époque, j’étais travailleur autonome et il m’était impossible de donner plus. Le hasard fait bien les choses. Quelques semaines après l’ouverture du centre O’Kiné, j’ai participé à un forum organisé par la Chambre de Commerce de la Haute-Yamaska et région, entre des entreprises et des organismes à but non lucratif. Sur les dizaines de tables où il y avait quatre chaises, je me suis assis près de la représentante de cette fondation. Voilà, le tour était joué.

En 2014, dans les semaines précédant la marche annuelle de la fondation (le premier dimanche du mois de mai), j’ai remis 50 % des montants recueillis sur la vente de forfaits O’Kiné. J’ai remis un modeste montant, mais le sentiment de pouvoir remettre ce montant après quelques mois d’ouverture fut une belle sensation! Nous avons aussi été présents lors de la marche annuelle. Ce fut la première présence du centre O’Kiné lors d’un événement. Deux massothérapeutes ont fait du massage sur chaise durant quelques heures, dont moi-même. Une troisième personne était présente pour nous aider à gérer notre horaire et à parler du centre O’Kiné. Lorsque les marcheurs et coureurs ont commencé à revenir au point de départ, qui est l’aréna de Bromont, nous avons commencé nos massages sur chaise sans nous arrêter et ce pendant trois heures! Une belle activité qui nous a permis de nous faire connaître et, en plus, d’amasser des fonds supplémentaires que nous avons pu remettre. C’est ce que l’on appelle « faire d’une pierre deux coups »!

Cette année, nous avons renouvelé avec joie notre participation à cet événement. Grâce à des enchères faites sur la page Facebook du centre O’Kiné Massothérapie, nous avons amassé plus de 1 000 $. Je dois dire que la propriétaire ainsi que l’équipe du Bar le Devin, à Waterloo m’ont donné un bon coup de main car ils ont fait des enchères de chèques-cadeaux O’Kiné. Un coup de main qui fut bien apprécié, car c’est en partie grâce au Bar le Devin si nous avons presque doublé le montant remis par rapport à l’année précédente. Bien évidemment, nous étions aussi présents lors de la marche annuelle. Cette fois, nous étions trois massothérapeutes. Forts de l’expérience de l’année précédente, nous avions pu remédier à certaines petites problématiques. En 2014, la marche s’est déroulée sous la pluie tandis qu’un soleil de plomb était au rendez-vous en 2015. Nous étions trois massothérapeutes, mieux préparés qu’en 2014 (nous l’étions tout de même bien) et nous avons presque doublé le nombre de massages sur chaise. Nous avons donc recueilli plus d’argent pour la fondation.

J’attends de voir ce que me réservera l’édition 2016 et, surtout, de voir ce que je peux apporter à l’édition de la marche annuelle de la Maison Au Diapason. On peut toujours faire mieux et faire plus.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions. Qui sait où cela peut nous conduire!

Visionnez les photos qui ont été prises lors de l’événement en cliquant ici!