À toi

31
Mai 2020

Ce matin, je lève ma tasse de café à :

Toi qui es au front pour nous;

Toi qui travailles fort et souhaites de tout cœur que l’on respecte la distanciation sociale pour ne pas t’apporter du travail;

Toi qui a perdu un proche;

Toi qui fabriques des masques pour nous;

Toi à qui l’on reproche de ne rien faire de ses journées de travail, mais que sans toi, nous n’aurions pas reçu notre filet social;

Toi qui se réinvente pour notre jeunesse qui est aussi notre relève;

Toi qui donnes de ton précieux temps et ton argent pour aider des OBNL et ton prochain;

Toi qui décides d’aller travailler comme caissière et commis plutôt que de rester relax chez toi;

Toi le restaurateur qui fait des pieds et des mains pour se réinventer depuis 10 semaines;

Toi qui as dû, à contre-cœur, procéder à des mises-à pied;

Toi qui dois investir des centaines, voire des milliers de dollars, pour rester ouvert en espérant un chiffre d’affaires décent;

Toi qui espères augmenter les ventes pour pouvoir réembaucher les employés mis-à-pieds avant même de prioriser tes poches;

Toi qui aides les clients à repérer rapidement les articles demandés pour que d’autres clients puissent entrer dans le commerce;

Toi qui as su travailler en équipe avec d’autres commerçants pour nous offrir un beau marché local le samedi matin;

Toi qui s’assure que les paniers soient désinfectés;

Toi qui n’as cessé de travailler, mais qui ne peut serrer la main à ses collègues;

Toi qui as vu un collègue traverser une épreuve difficile, mais qui n’a pu le serrer dans tes bras;

Toi qui fais tout pour tenter de rester loin de tes collègues au bureau;

Toi qui vires folle car trop de monde entre dans ta bulle au travail malgré les lignes directrices qui obligent la distanciation sociale;

Toi qui as perdu des heures de travail ou qui as vu une partie de son salaire être amputé;

Toi qui ne sais pas si, ni quand le téléphone sonnera pour la reprise du travail;

Toi qui réapprends à apprivoiser la nature avec ses sons, son odeur, sa chaleur;

Toi qui ne peux visiter ses parents ou ses petits enfants;

Toi qui n’as pas encore pris dans ses bras le nouveau-né de ton couple d’amis;

Toi qui as des enfants qui se cherchent en cette fin d’année scolaire;

Toi qui réalises comme moi qu’il n’est pas dans le bon sens des flèches à l’épicerie;

Toi qui m’as gentiment chicané en quittant le restaurant parce que j’avais oublié de me mettre de l’aseptisant. Je t’ai gentiment fait une grimace, mais j’ai dû te le dire, le masque cachait mes intentions;

Toi, qui comme moi, aimes l’humain et qui as hâte d’aller dans un café avec lui, prendre un verre dans un pub avec elle ou de se joindre à eux pour des guimauves sur le feu;

Toi qui aurais bien jouer au parc avec son kid;

Toi qui redécouvres ta ville, les auteurs québécois, la musique québécoise (francophone et anglophone);

Toi qui apprends à dire bonjour à des inconnus;

Toi qui as hâte de s’entraîner en gym, faire du sport en gang, aller voir un bon show made in Québec à la Maison de la Culture de Waterloo ou au Palace;

Toi qui fais de gros gestes pour investir local, car il ne faut pas se le cacher, en ce moment, chaque petit geste devient gros;

Toi qui décides de se gâter avec un bon «take-out»;

Toi qui as hâte de prendre du temps pour toi en voyant ton esthéticienne ou ton massothérapeute;

Toi qui m’as écrit pour prendre de mes nouvelles ou pour me remonter le moral;

Toi qui ne se retrouve pas dans ces lignes;

Toi qui as réuni 30 artistes et 30 chansons pour célébrer ton 30 ans d’histoire, ce qui m’a inspiré ces lignes en ce vendredi soir. Quelle belle «playlist made in» Québec;

Je la lève aux cinq massos qui travaillent avec moi et sur qui je compte autant qu’ils comptent sur moi;

Je la lève aux personnes proches, amis et collègues qui m’ont aidé dans cette réouverture : Éli, Marie-Éliane, Annie, Nico, Mélissa, Sylvie, Steve, Cynthia, Samuel, Josée, Audrey, Olivier;

Et finalement, je lève ma tasse à ceux et celles qui ont pris rendez-vous à la suite de l’annonce de la réouverture du centre O’Kiné Massothérapie. Un travail d’équipe est réalisé derrière ces prises de rendez-vous. Votre engouement, vos encouragements, vos mots si bien choisis me rendent fier du travail accompli ces dernières années et ces dernières semaines;

Et aussi, à toi pour avoir lu ces quelques phrases;

Croyons en nous. Croyons en l’humain. Chacun de nos gestes définira notre été, notre avenir, et celle de la génération à venir.

Benoît

Avatar

ABOUT THE AUTHOR

feoby

Leave A Comment